Kit de survie #3 : la recherche d’emploi

kit-de-survie_emploi

Cela fait longtemps que je n’étais pas revenue avec un kit de survie… Et quoi de mieux que la recherche d’emploi ? Après 3 mois sur mon nouveau job (et premier CDI!) et avec une amie qui me pose des questions sur la recherche à Paris (si tu passes pas là <3) Le sujet me paraissant donc important et essentiel ! 

La recherche d’emploi n’est pas facile. Que ce soit à Paris ou ailleurs ! Plusieurs facteurs peuvent faciliter ou non votre recherche : votre métier, vos études, vos expériences professionnelles, vos critères de recherche plus ou moins fermés…

Pour ma part, je suis venue à Paris alors que j’étais encore étudiante en 5ème année, je devais donc simplement à l’époque trouver un stage de fin d’études. Ca n’a pas été simple, car on se rend vite compte que nous avons beaucoup de concurrents … Et c’est la même chose pour un emploi. Il faut dit que je n’ai pas non plus été favorisée par mon métier … Oui, j’ai eu la bonne idée de me lancer dans la communication ! C’est quelque chose qui me passionne, mais il faut le dire … C’est bouché !

Du coup, je me suis vite rendue compte que j’étais face à de (TRES) nombreux aux candidats : pour certaines offres, nous étions parfois plus de 700 à postuler … Allez donc vous faire une place au milieu de tout ça !

C’est pourquoi j’ai eu de longues périodes de doutes, de remise en question, de désillusion, et… De recherche d’emploi ! Pour vous faire court, à la sortie de mes études, j’ai mis 4 mois avant de trouver un CDD d’un an (4 mois non facilités par les mois d’été…). 4 mois peut encore rester raisonnable vous me direz. Mais c’est long ! C’est en revanche à la sortie de ce CDD que les choses se sont compliquées. J’étais dans une super entreprise, l’une des plus grandes de France. J’ai donc pensé (à tort) que cela m’aiderait beaucoup pour trouver rapidement. Au final … J’ai mis 7 mois … ! Pour trouver un poste en intérim (oui ce n’était pas encore le Saint Graal du CDI, qui est arrivé 5 mois après). Cette période a certainement été la plus dure de ma vie (c’est pourtant à ce moment que j’ai décidé de lancer mon blog !).

C’est là qu’on se rend compte de plusieurs choses à propos du marché de l’emploi à Paris : 

  • Le nombre de candidats
    Je n’aurai jamais pensé devoir me confronter et me démarquer face à autant de personnes ! Je savais que le secteur de la com’ était compliqué … Mais quand même ! 700 PERSONNES (au moins !). Vous devinez donc qu’il faut redoubler d’imagination, de créativité et… De courage et de motivation.

 

  • Votre profil et votre parcours joue énormément
    Je savais que le parcours, notamment l’école compte beaucoup pour trouver un emploi. Mais je n’avais jamais autant ressenti ça avant Paris. J’ai découvert que des entreprises ne sélectionnent des candidats venant uniquement de telle ou telle école, ne laissant aucune chance (ou presque) de pouvoir se démarquer et prouver qu’ils sont tout autant proffesionnels et compétents que les autres.

 

  • Si vous ne vous créez pas votre réseau professionnel … ça va être très compliqué !
    Au final, après la fin de mes études, j’aurai mis 2ans et demi à trouver un CDI. Vous voulez savoir ce qui a facilité ma recherche ? Je connaissais quelqu’un. Oui, j’ai gardé très bon contact avec d’anciens collègues (qui sont devenus des amis), et qui savaient que j’étais en recherche. Quand ils ont su qu’un poste se libérait, ils ont pensé à moi, et ont proposé ma candidature. Et je ne suis pas un cas isolé. J’ai pu constater également autour de moi, que les gens trouvaient souvent un CDI grâce à une connaissance. Si vous venez d’arriver à Paris, ou si vous n’avez pas un réseau professionnel très éténdu, pas de panique ! Vous pouvez quand même tirer votre épingle du jeu, en sachant justement quelles points cibler (entreprises, personnes, postes…). Il faut juste oser beaucoup plus, être armé de détermination et de patience. Et vous en serez d’autant plus méritants !

 

Ensuite, il suffit d’assurer pendant les entretiens, et de bien connaître l’entreprise, le marché de l’emploi sur votre secteur … ! Mais ça, c’est une autre histoire 🙂 Mais surtout, gardez toujours le moral et votre motivation, ce sera votre moteur et votre force ! Il y a tellement de belles aventures à vivre à Paris, même au niveau professionnel, que ça en vaut vraiment la peine ! Ce serait dommage de passer à côté de ça.

 

Vous pouvez aussi me retrouver là :
Instagram | Facebook | Snapchat (anewparisian) | Twitter | Pinterest

FLORENCE

5 Commentaires

  1. Merci pour ton témoignage qui reflète très bien la réalité du parcours de la recherche d’emploi des jeunes diplômés ! Par ailleurs, plus d’universités et d’écoles devraient proposer des ateliers d’accompagnement ou de méthodologie liés à la recherche d’emploi pour leurs jeunes diplômés. En effet, tous les jeunes diplômés n’ont pas la chance de se voir proposer un contrat (cdi ou cdd) en fin de stage ou période en alternance par leur entreprise d’accueil. Les moins chanceux, une fois leur diplôme obtenu, sont livrés à eux-mêmes dans leurs démarches pour trouver un emploi, sans bénéficier d’un réseau de soutien. C’est l’une des raisons qui m’a poussée à lancer mon site web en espérant pouvoir motiver des personnes durant cette période semée d’embûches 🙂
    Bonne continuation !

  2. Ahah… Je suis en plein dedans… Je viens d’être diplômée d’une Ecole de Commerce et je recherche dans le marketing en plus de chercher dans un secteur assez précis, les cosmétiques naturels… Ce qui me désole c’est que même en condidature spontanée avec les contacts sur linkedin, les entreprises ne prennent même pas la peine de te répondre « non ». J’ai également eu le « malheur » ou appelle ça comme tu veux, d’effectuer mon seul et unique stage de fin d’étude à l’étranger dans le secteur que je voulais mais le management laissait vraiment à désirer donc j’ai préféré partir de l’entreprise.
    Je sais que le marketing est assez bouché en France, mais dans le secteur où je cherche, beaucoup d’entreprises disent vouloir se développer et malgré cela, je n’ai aucun retour. Cependant, j’essaye de rester active grace à mon blog et mon toutou. Je suis quelqu’un de travailleuse, hyper active alors forcément cette période de recherche m’enerve un peu, je me sens comme un lion en cage avec des idées qui fusent pour chaque entreprise à laquelle je postule…

    Merci pour ton article en tout cas, ça me rassure de voir que d’autres « ont galéré » aussi et félicitations pour ton CDI !

    Bisous !

  3. C’est vrai que c’est compliqué.

    Je suis également jeune diplômée en com, et je suis déjà démotivée.

    Mais bon, il faut s’accrocher et comme on dit plus le combat et difficile plus la victoire est belle (bon, je crois, que j’ai un peu modifié la citation)

    1. Oui il faut s’accrocher et tenir bon. Ne te laisse pas envahir par la démotivation (même si c’est très dur !). Comme tu dis, une belle victoire sera à la clé ! Pour l’instant, j’ai eu beau avoir des déceptions quand j’ai eu certains refus, mais je me suis vite rendue compte que c’était pour avoir quelque chose d’encore mieux à la fin. N’hésite pas à m’envoyer un mail si tu veux plus d’infos ou encore mes petites astuces pour briser la monotonie du quotidien de recherche d’emploi 😉

      1. Je repasse par là.

        Tu as un bel état d’esprit, c’est vrai qu’il vaut mieux penser qu’un échec peu caché quelque chose de meilleur. Quoi qu’il arrive, on apprend toujours sur soi-même (quand on a les raisons du refus).

        C’est adorable de ta part ! Je ne manquerais pas de t’envoyer un mail dans les jours qui viennent, car tes astuces pour briser la monotonie m’intéressent vraiment beaucoup. (à peine désespérée, la meuf ☺️)

Laisser un commentaire