Fotofever : la photographie contemporaine s’invite à Paris

Paris, ville de culture. Paris, ville internationale. C’est pourquoi Fotofever s’installe pour sa 6ème édition au Carroussel du Louvre, du 10 au 12 novembre.

 

Fotofever c’est quoi ?

Foire d’art dédiée à la collection de photographie contemporaine, Fotofever rassemble 80 galeries internationales et plus de 150 artistes. Mais l’événement souhaite également faire découvrir la photographie contemporaine et encourager la collection, autant auprès des jeunes collectionneurs que des collectionneurs confirmés.

Alors oui, pour ceux qui souhaiteraient donner un peu de vie à leur intérieur, vous avez la possibilité d’acquérir les œuvres sur lesquelles vous flashez, moyennant tout de même un certain budget. Il faut tout de même savoir que chaque œuvre présentée est éditée en quantité très limitée, voire même en exemplaire unique.

 

A savoir : Pas vraiment le budget pour vous offrir une œuvre ? Une exposition d’œuvres à moins de 1000 euros (qui oui, reste tout de même un certain montant), est à découvrir au Salon de la Photo 2017.

 

Les univers

Vous trouverez toutes sortes d’univers : urbains, portraits, animaliers … Mais cette année, l’Asie de l’Est à l’honneur, avec notamment des pays comme la Corée, ou encore le Japon qui sont représentés.

Et avant d’entrer dans le cœur du sujet à la rencontre des galeries, vous traversez d’abord l’appartement du collectionneur. En partenariat avec Roche Bobois, cet appartement design et au goût certain, imaginé notamment par Elizabeth Leriche, saura vous inspirer pour votre déco d’intérieur.

 

Fotofever

Du 10 novembre au 12 novembre 2017
Tarif : Consulter la billetterie
Carroussel du Louvre

 

Mes coups de cœur

 

Bart Ramakers

The Last Supper

Valverde Art Gallery

Le photographe revisite La Cène, si souvent parodiée.

 

Carlos Ayesta et Guillaume Bression

Retracing our steps – Revenir sur nos pas

Emouvante collection qui porte bien son nom : revenir sur les lieux touchés par la catastrophe de Fukushima : maisons, supermarché, bureaux … Les photographes suivent des habitants qui éprouvaient le besoin de constater ce que les endroits qui leur sont chers sont devenus.

 

Daisuke Takakura

Monodramatic

tezukayama gallery

Venant du monde du théâtre, le photographe japonais met en scène sur chacune de ses œuvres, un même personnage démultiplié et exprimant différentes émotions, ce qui ne manque pas de provoquer une certaine tension et des sensations lorsque nous observons les photographies.

 

Vous pouvez aussi me retrouver là : 
Instagram | Facebook | Snapchat (anewparisian) | Twitter | Pinterest

Laisser un commentaire